sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Mon nom est Tsotsi de Gavin Hood
Avec : Presley Chweneyagae, Mothusi Magano, Israel Makoe, Percy Matsemela

Tsotsi – littéralement voyou – dirige un gang de petits malfrats d’un ghetto de Soweto. Ils vivent d’expédients et de larcins toujours plus violents. Un jour ils assassinent dans le métro un vieil homme pour lui dérober son argent. Contrairement à l’un de ses complices, Tsotsi n’éprouve aucun remord. Une bagarre éclate, le jeune homme s’enfuit et braque une automobiliste. Dans sa voiture, il trouve un bébé qu’il ne peut se résoudre à abandonner…

Ce film édifiant ne recule devant rien pour dépeindre la misère des ghettos d’Afrique du sud, du clochard sauvagement humilié par le héros à cette jeune veuve contrainte sous la menace d’allaiter le nouveau né. Au passage, Gavin Hood se permet un plan ordurier sur le bébé couvert d’excréments ainsi que de longs flash-back sur l’enfance de Tsotsi bourrés de pathos. Il dégage néanmoins, une certaine maîtrise dans les scènes purement policières qui n’est pas sans rappeler La Cité de Dieu. Mais cela ne doit pas détourner le film de son objectif : émouvoir le bon public occidental. Paris réussi puisque ce film à la limite du grotesque a obtenu l’Oscar du meilleur film étranger.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)