sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Mauvaise Foi de Roshdy Zem
Avec : Roshdy Zem, Cécile de France, Pascal Elbé, Leïla Bekhti, Jean-Pierre Cassel

Cointégration

Elle est juive, il est arabe. Mais l’amour se moque des confessions religieuses. Aussi Claire et Ismaël filent le parfait amour jusqu’à ce que la jeune femme annonce qu’elle est enceinte. Car avant de vivre ensemble, chacun doit présenter l’autre à sa famille, tâche périlleuse à l’heure des préjugés et des communautarismes…

Pour son passage derrière la caméra, Roschdy Zem raconte une histoire qui est un peu la sienne puisque sa femme est juive. Son film se nourrit ainsi des communautarismes, terreau fertile de la comédie mais aussi radiographie d’une France qui se déchire un peu plus chaque jour. Mauvaise foi forme ainsi un étonnant diptyque avec la Petite Jerusalem. On retrouve dans chaque film, cette même volonté d’aborder les sujets sensibles quitte à s’interroger sur la coexistence des communautés juives et arabes en France.

Evidemment, la comédie impose une vision d’ensemble plus optimiste que dans le film de Karine Albou mais la partie ne sera pas de tout repos. Les difficultés s’accumulent de tous les côtés à mesure que le religieux, les traditions familiales ou tout simplement l’actualité immédiate mordent sur l’intimité du couple. Seul le dialogue sincère permet de briser ces barrières invisibles et d’envisager une vie ensemble. Image d’Epinal peut être pour certains, il n’empêche, cette jolie comédie portée par des dialogues ciselés et des comédiens remarquables nous montre qu’il ne faut jamais désespérer de la nature humaine. Une belle leçon pour éclairer les consciences de notre République par ces temps agités.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)