sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Les Portes de la gloire de Christian Merret-Palmair
Avec : Benoit Poelvoorde, Julien Boisselier, Jean Luc Bideau, Yvon Back, Michel Duchaussoy
Le jeune Le Tallec trouve un emploi de VRP dans l’entreprise de son futur beau père. Un certain Dermanet, vieux de la vielle, se charge de lui apprendre le métier de vendeur d’encyclopédies. Il en profite pour lui décrire le rêve de sa vie., à savoir modifier les structures de la boîte pour vendre vite et mieux…

Dire que ce film m’a profondemment déçu est un euphémisme ! Ecrit sur mesure pour Benôit Poelvoorde, le film délivre par moments de cinglantes répliques et de savoureux moments de fantaisie. Néanmoins, on y retrouve pas forcément la causticité du comique belge. A cet égard, plus encore que dans n’importe quel autre film, on y voit une sorte de fascination pour les honnêtes et simples gens, sauf qu’ici, le scénario bascule assez nettement dans la facilité. Entendre Dermanet raconter des blagues de beaufs racistes n’est pas franchement drôle, cela provoque plutôt le malaise. Tout cela pour dire qu’avec sa franchoullardise et sa ringardise revendiquées, Les portes de la gloire reste un film qui laisse vraiment perplexe, à moins qu’il faille le voir bourré ou au cinquième degré…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)