sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Ensemble c’est tout de Claude Berri
Avec : Guillaume Canet, Audrey Tautou, Laurent Stocker, Françoise Bertin

Ecouter son coeur

Les quinquagénaires des précédents films de Claude Berri ont disparu. A leur place, de jeunes adultes se démènent dans un appartement parisien trop grand pour eux. Philibert, un aristocrate coincé partage les lieux avec Frank un cuisiner dépressif. Chaque lundi, il rend visite à sa grand-mère Paulette, la seule famille qui lui reste. Mais la vieille dame, victime d’un accident cérébral se retrouve hospitalisée pour de longs mois. Frank cherche un moyen d’assurer sa prise en charge tout en conservant avec son boulot. Dans le même temps, Philibert rencontre Camille. Cette jeune femme a fui un milieu bourgeois confortable mais étouffant. Elle vie dans une chambre de bonne minuscule et gagne un peu d’argent en travaillant dans une société de nettoyage…

Le film ne fait pas de bruit. Claude Berri s’approprie plus le roman de Anna Gavalda qu’il ne l’adapte. S’il en reprend vaguement l’intrigue, c’est pour développer des thèmes qui lui sont chers : amitié, solidarité, attente de la mort. Moins scolaire qu’Une femme de ménage, Ensemble c’est tout surprend par la simplicité de la mise en scène. Elle repose essentiellement sur le jeu remarquable des comédiens, en particulier, celui de Laurent Stocker dans le rôle de Philibert. Le titre annonce d’ailleurs le programme du film. Les personnages sont à l’étroit, incapables d’avancer. Handicapé par son bégaiement, Philibert ne peut monter sur les planches. Camille a renoncé au dessin. Sortir de sa bulle, avancer vers les autres pour se retrouver soi-même. Le film enchante par sa capacité à dénouer le vague à l’âme de ces héros ordinaires. Claude Berri a ainsi su conserver la malice de l’écriture d’Anna Gavalda qu’il parvient à transcender avec de simples mais belles idées de cinéma.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)