sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Metteur en scène de mariages de Marco Bellocchio
Avec : Sergio Castellitto, Donatella Finochiarro, Sami Frey, Gianni Cavina

Le voyageur de passage en Italie ressent immédiatement l’importance du passé, de la Rome Antique, de L’Eglise, des artistes de la Renaissance, des maîtres de l’opéra et du cinéma. Les italiens vivent avec cet héritage, souvent glorieux, parfois encombrant. Marco Bellocchio en fait le sujet de cette comédie de mariage, l’histoire d’un homme qui n’est jamais à sa place dans l’Italie contemporaine.

Cet homme, Franco Elica, se remet difficilement du mariage de sa fille avec un catholique fervent. Cinéaste reconnu mais en manque d’inspiration, il se consacre désormais à la mise en scène de mariage en attendant de pouvoir tourner une nouvelle adaptation des Fiancés de Manzoni. Mais Franco se retrouve mêlé malgré lui à une affaire de harcèlement sexuel. Soupçonné de viol, il se réfugie en Sicile et accepte la proposition du Comte Bona Gravina de filmer le mariage de raison de sa fille. Franco accepte mais tombe amoureux de cette jeune femme…

Marco Bellocchio reprend des thèmes qu’il a déjà traités dans le magnifique . Sergio Castellito reprend le rôle d’un homme cerné par les institutions, Eglise, Justice. Le peintre du Sourire de ma mère refusait le procès en canonisation intentée par sa famille pour faire de sa mère une sainte. Ici le metteur en scène de mariage refuse paradoxalement l’institution qui lui sert à gagner sa vie et dans laquelle, il finit par ne plus voir qu’une servitude volontaire.

Quelque part, Bellocchio dresse un portrait peu reluisant de lui-même, s’interrogeant sur sa place dans le cinéma italien actuel, celle d’un cinéaste en plein doute. La mise en scène essaie de rendre ce sentiment palpable mais le récit reste trop confus quitte à égarer le spectateur entre le manoir hanté et le couvent niché au sommet de la colline. Sergio Castellitto cabotine un peu trop tandis que le doublage de Sami Frey dans la version italienne laisse à désirer.

Au milieu du désordre, sur les plages de Sicile, Franco retrouve avec stupeur un autre cinéaste. Détesté par ses pairs, ce dernier fait croire à sa disparition et se retrouve finalement couvert de gloire avec son dernier film puisque les morts gouvernent en Italie. Marco bellocchio se sent-il à l’étroit dans son pays ? Malgré ses imperfections, Le Metteur en scène de mariage se laisse découvrir non sans un certain plaisir.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)