sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Jay & Silent Bob contre-attaquent de Kevin Smith
Avec : Jason Mewes, Kevin Smith, Ben Affleck, Jeff Anderson, Brian O'Halloran
Comme le titre l'indique, Jay and Silent Bob, personages récurrents de l'œuvre de Kevin Smith, contre-attaquent, et on a envie de rajouter : "ça va chier…"

Ce film financé par Miramax (qui doit s'en mordre les doigts aujourd'hui) constitue une gentille attaque contre les studios hollywoodiens en général et Miramax en particulier. Dans cet esprit, nos deux protagonistes découvrent qu'un film va être tiré du comics dont ils sont les héros (Bluntman & Chronic). Quand ils se rendent compte que sur internet ils sont insultés de toutes parts et craignant que cela les empêche de draguer, ils décident de se rendre à Hollywood afin d'empêcher le tournage d'avoir lieu. S'en suit un long périple à travers les E-U qui nous permet de passer en revue différents fantasmes masculins et certain succès hollywoodiens de ces dernières années comme Scoubidou , Le Fugitif et E.T.

Visant un public jeune et essayant de capitaliser sur ses succès passés (cf les nombreux clins d'œil à Clerks ou Méprise multiple) Kevin Smith livre, il faut bien le reconnaître, un joyeux bordel. Le scénario part dans tous les sens et ressemble à un vaste fourre-tout que surtout rien ne doit venir ranger. Les apparitions se succèdent (de Chris Rock à Matt Damon, en passant par Ben Affleck, tout ce joli monde n'hésitant pas à se moquer de lui même) et Smith éprouve visiblement un grand plaisir à concrétiser ses fantasmes d'adolescent. D'ailleurs Smith a probablement réalisé tous ses rêves d'enfance en devenant scénariste de comics book, réalisateur de série télé et accessoirement cinéaste. A cet égard, le spectateur pourra regretter que Smith ait abandonné un certain cinéma indépendant porteur d'une réflexion approfondi sur la norme, l'amour etc (particulièrement dans Méprise multiple) au profit de la stricte comédie de potes.

Comme rien ne pouvait être attendu de ce film, personne ne sera déçu. Et l'on pourra même relever la qualité de la prestation de l'orang-outang qui comme acteur principal du film est épatant et hilarant.
G.P.L. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)