sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La 25e heure de Spike Lee
Avec : Edward Norton, Philip Seymour Hoffman, Barry Pepper, Rosario Dawson, Anna Paquin
Contrôle d’identité

Adapté d’un roman de Davide Benioff (24 heures avant la nuit), La 25e heure suit un petit dealer de Mahattan, Monty Brogan, pendant son ultime journée de liberté. Il il s’apprête en effet à purger une peine de sept ans de prison pour traffic de drogue. Mais avant de rentrer au pénitencier de Ottisville, il souhaite d’organiser une petite fete d’adieux. Il retrouve ainsi ses proches, son père pompier et deux amis d’enfance, un jeune golden boy et un professeur de littérature mais aussi sa compagne qu’il soupçonne de l’avoir dénoncé…

A l’instar de Woody Allen, Spike Lee entretient une relation particulière avec New York, ville de son enfance dans laquelle se déroule la plupart de ses films. Après les attentats du 11 Septembre, La 25e heure donne une vision de l’Amérique en manque de repères, comme en témoigne la disparition des Twin Towers et les errements du professeur de lettres. Le réalisateur s’interroge ainsi sur les fondements d’une telle société, ce qui relie les personnes entre elles.

De disgression en disgression, la mise en scène dense traduit à merveille ce questionnement, entre colère et rédemption. Une scène centrale du film voit ainsi le héros insulter toutes les comunautés de la ville des juifs aux noirs en passant par les asiatiques et les porto ricains. Le réalisateur dénonce une entente de façade entre minorités, lui pour qui seule l’appartenance à cette ville permet de dépasser les clivages.

A l’instar de son héros, Spike Lee n’aime pas ce que sont devenus sa ville et ses concitoyens, comme en témoigne la hargne des policiers noirs qui procèdent à l’arrestation de Brogan. Malgré le final fantasmé et les réconciliations, Spike Lee abandonne les clichés trop rassurants, le film ne parle que de la peur de soi et des autres avec en épouvantail, le spectre d’un patriotisme exarcerbé.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)