sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Cercle de Jafar Panahi
Avec : Nargess Mamizadeh, Maryam Parvi Almani, Fereshteh Sadr Orafaï
Dans un hôpital, une certaine Solmaz Gholami accouche d‘un petite fille au lieu du petit garçon espéré par sa belle famille qui va maintenant la répudier. Pendant, ce temps, trois jeunes femmes fraîchement libérées de prison tentent de quitter l‘univers oppressant des villes mais elles manquent cruellement d‘argent. Il y a encore d‘autres femmes, chacune apportant son histoire et sa souffrance dans la société iranienne actuelle …

Le cercle vicieux. Caméra à l‘épaule, Jafar Panahi filme l‘une après l‘autre ces histoires terribles et hallucinantes sur une société ouvertement anti femme (les termes mysogine ou macho apparaissent ici bien dérisoires). Le film suit d‘ailleurs une logique implacable: la misère réduit ces femmes à la prostitution ou aux pires excès… Le film se complaît en outre à inverser tous les symboles: ici la naissance d‘une fille s‘apparente à une tragédie, une grossesse à un drame…Surtout, il dénonce avec beaucoup de courage, vu le contexte politique de l‘Iran, l‘inégalité de traitement des femmes, les opposant systématiquement aux hommes (la scène de la cigarette, celles de la brigade des mœurs…). De plus, en utilisant de manière fort judicieuse les espaces clos ou les ruelles étroites, il sait suggèrer l‘emprisonnement physique comme mental dont sont victimes les différentes protagonistes. Avec sa mise en scène à fleur de peau, Le cercle se révèle alors un film remarquable.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)