sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Hulk de Ang Lee
Avec : Eric Bana, Jennifer Connelly, Sam Eliott, Josh Lucas, Nick Nolte, Paul Kearsey
Adapté d’une bande dessinée mythique de Stan Lee, Hulk relate le destin de Bruce Banner, un scientifique menacé par un terrible secret qu’il porte en lui. De son enfance, le jeune homme ne garde que peu de souvenirs, un père absent, une dispute avec son mère et un blackout total. Une explosion dans son laboratoire réveille des souvenirs enfouis mais surtout elle s’accompagne de graves dysfonctionnement de son métabolisme. Sous le coup de l’énervement et de la peur, Banner se transforme en un géant vert incontrôlable et particulièrement agressif. Traqué par l‘armée qui perçoit en lui une menace pour la société, Bruce part à la recherche de ses origines…

Dès la mise en chantier du projet, la décision de confier la mise en scène à Ang Lee, cinéaste touche à tout et plutôt cérébral, a surpris et inquiété les fans. Ce choix se révèle pourtant plutôt judicieux à l’écran, tant le personnage imaginé par le réalisateur de Raison et sentiments crève l’écran de par sa complexité. Variante du mythe de Frankenstein ou allégorie de l’Amérique d’aujourd’hui, le film offre plusieurs niveaux de lecture mais l’hypothèse la plus intéressante, celle retenue par Ang Lee, reste la mise en perspective de Bruce Banner en tant qu’acteur d’une tragédie antique. Il pèse en effet sur ce héros un lourd déterminisme, héritage des manipulations génétiques de son père, sans compter la scène cruciale du film dont l’enjeu véritable n’est pas révélé immédiatement.

Ce dispositif fort original dans une production de cette ampleur atteint néanmoins ses limites à cause du jeu assez caricatural de Nick Nolte. Son personnage sacrifié ne parvient jamais à réellement exister, notamment dans la dernière partie du film complètement ratée. Comme Ang Lee réserve le même sort à Talbot ou au père de Betty, il enferme Hulk dans une étrange solitude et rend le processus d’identification moins évident. Quelque part, c’est une partie du mythe qui s’écroule et c’est bien dommage.

NB : 1 étoile en moins pour ceux qui ne sont pas spécialement fans de comics
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)