sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Sous le sable de François Ozon
Avec : Charlotte Rampling, Bruno Cremer, Jacques Nolot, Alexandra Stewart, Pierre Vernier
Marie et Jean sont mariés depuis 25 ans et comme tous les ans , ils passent leur vacances dans les Landes, dans le domaine familial de Jean. Un beau jour à la plage, entre deux séances de bronzage, Jean laisse Marie et va se baigner. Il disparaît mystérieusement, sans laisser de traces. Pour les amis du couple, il ne fait plus aucun doute: il s’est noyé. Pourtant, Marie refuse de croire à cette version officielle, attendant patiemment le retour de son mari…

Le principal défaut du film tient à sa mise en route longue et fastidieuse dans laquelle Ozon met en évidence la routine qui s’est emparée du couple. Mais après, cette ennuyeuse entrée en matière, le cinéaste livre un très beau portrait de femme en détresse, jouée avec beaucoup de conviction par l’excellente Charlotte Rampling. François Ozon sait par ailleurs particulièrement rendre sa fragilité surtout grâce à l’utilisation originale de l’eau (la mer, la piscine, les vagues, le livre de Virginia Woolf…).

François Ozon a aussi la brillante idée de mettre en parallèle sa relation avec son « défunt mari » et celle avec Vincent un nouvel amant, une manière originale de suggérer les errements de l’héroïne entre folie et amour, de suggérer la complexité et l'ambivalence du personnage. Cela concourt à rendre le film passionnant d’autant plus que François Ozon accélère le rythme de l’intrigue grâce à un élèment dramatique troublant, à savoir la découverte d’un cadavre. Marie doit alors en plus de s’interroger sur elle-même, s’interroger sur la personne de Jean et sur la nature de leur relation…

C’est en cela que Sous le sable constitue une étude psychologique remarquable.


J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)