sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


The Matrix Revolutions de Andy Wachowski et Larry Wachowski
Avec : Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving, Jada Pinkett Smith
L’heure de vérité a sonné. Les machines continuent leur marche sur Zion que les rebelles s’apprêtent à défendre jusqu’à la mort. Pendant ce temps, Neo se retrouve prisonnier dans un no man’s land étrange à la merci du Mérovingien et du mystérieux Homme du train. Trinity et Morpheus quitent Zion pour lui porter secours. Libéré, Neo pactise avec les machines afin d’arrêter Smith dont les pouvoirs incontrôlés menacent désormais le monde réel et la Matrice…

Avec Matrix Revolutions, attendu depuis près de cinq ans par les fans, l’épopée mise en image par les frères Wachowski touche à sa fin. Malheureusement en guise de feu d’artifices final, les spectateurs devront se contenter d’un pétard mouillé. Matrix Revolutions sonne en effet comme une véritable trahison, le retour à une forme de spectacle ordinaire et purement mercantile. Les frères Wachowski essaient bien sûr de prolonger leur réflexion avec une première partie centrée sur le couple de programmes et l’homme du train mais rien n’y fait, le film tout entier est emporté par une gigantesque séquence d’action, l’attaque de Zion par les machines.

Malheureusement, on ne retrouve plus la maîtrise des deux premiers volets. Cette scène tout bonnement monstrueuse dure trop longtemps et fatigue par son ampleur. A partir de ce moment précis, l’univers des frères Wachowski cesse de surprendre jusqu’à un final assez scandaleux puisqu’il laisse entrevoir une voire plusieurs séquelles. Autant Reloaded apparaît comme un film d’auteur indiscutable autant Revolutions semble plus répondre aux attentes des producteurs. La saga se termine donc sur une fausse note impardonnable.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)