sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Retour de Andrei Zviaguintsev
Avec : Vladimir Garine, Ivan Dobronrarov, Konstantin Lavronenko, Natalia Vdovina
La faute du père

Ivan et Andreï n’ont jamais connu leur père. Les deux jeunes garçons vivent avec leur mère dans une maison perdue quelque part aux confins de la campagne russe. Un beau jour, un inconnu s’invite dans leur quotidien et se présente comme leur père disparu depuis dix ans. Il décide de Ies emmèner pour un court voyage initiatique sur une île mystérieuse…

Qui est cet homme ? Que veut-il ? Est il vraiment ce père adoré même s’il n’a jamais été connu ? Telles sont les questions auquel le premier film de Andreï Zviaguintsev, couronné au dernier festival de Venise n’apportera aucune réponse ! Figure centrale du film, le père éternel absent ne livre en effet aucun de ses secrets, et son retour, contre toute attente pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. L’irruption de ce corps étranger nourrit une fiction étrange et révoltée, à l’image d’une nature à la fois bienveillante et inquiétante superbement retravaillée par la bande son et la photographie. En disciple de Alexander Sokourov, Andreï Zviaguintsev s’emploie à déchirer le réel, révèlant au passage les angoisses des deux enfants.

A cet égard, le film ne fait que prolonger une scène inaugurale, cette tentative de plongeon auquelle Andre, pris de vertige renonce. Le père propose de dépasser ses peurs au prix d’une discipline et d’une autorité contestable, faisant basculer le film dans le thriller métaphysique. « Pourquoi faire ce voyage si tu ne ressens pour nous que mépris ? s’emporte Ivan. Andreï Zviaguintsev touche ici au plus près de notre incapacité à communiquer, et comme dans toute tragédie antique, le père incapable de solder les erreurs du passé, paie le prix fort.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)