sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Femme est l'avenir de l'homme de Hong Sangsoo
Avec : Kim Taewoo, You Ji-tae, Sung Hyunah

Amour flou

Il neige sur Séoul. Un cinéaste sans le sou retrouve un ancien camarade de fac devenu professeur d’arts plastiques. Ils se rendent dans un bar, boivent quelques verres, et l’ivresse aidant, se rappellent leurs années passées à l’université, en particulier aux côtés de Sunwha, une jeune femme qu’ils avaient chacun aimée. Ils décident de partir à sa recherche…

Le cinéma de Hong Sangsoo déconcerte au premier abord puisque le cinéaste se joue des règles d'une dramaturgie trop conventionnelle à son goût. Il multiplie ainsi les flashbacks inopportuns et les autres dialogues à priori anodins, révèlateurs d’un profond malaise existentiel marqué par l’incapacité de ces jeunes gens à communiquer entre eux.

Même si Hong Sangsoo poursuit l’évocation de ses obessions habituelles (frustrations sexuelles, alcoolisme galopant..), son film possède le charme de certains films français de la décennie précédente au premier rang duquel le Comment je me suis disputé de Arnaud Desplechin, notamment dans sa manière de traiter les amours de ses jeunes héros désoeuvrés. Le film évoque aussi Woody Allen dans sa manière d’y juxtaposer un humour à la fois pince sans rire et débridé.

Au fond, La Femme est l’avenir de l’homme ne raconte rien, tout au plus une succession de micro-évènements avec en filigrane la bérézina d’une génération qui ne sait plus où elle va et ce qu’elle veut à part peut être s’enivrer pour oublier le temps passé. Une virée éthylique douloureusement contemporaine.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)