sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Clan de Gael Morel
Avec : Stéphane Rideau, Nicolas Cazale, Aure Atika, Jackie Berroyer
Gaël Morel explore les relations complexes qui unissent les membre d’une fratrie. La mère disparue, le père essaie de recoller les morceaux. Le cadet Marc crâne rasé tourne en rond la rage au ventre. L’aîné Christophe sort de prison et entend bien se réinsérer. Il s’impose progressivement dans une usine de conditionnement de charcuterie. Enfin, le benjamin Olivier découvre son homosexualité et s’épanouît aux côtés de son ami Hicham.

Gaël Morel prend des risques. Le Clan revendique ses partis pris, la caméra au plus près des hommes nus, l’absence de point de vue féminin en dehors d’une apparition de Aure Attika. Le jeune cinéaste s’en sort plutôt bien, le film pourrait sombrer dans les clichés et le ridicule, il n’en est rien. Le Clan surprend même dans la complexité des liens qui unissent ces frères. Méprisé par le benjamin, Marc admire son aîné Christophe. Mais ce dernier a décidé de se ranger, ce qui brise ne correspond plus à l’image idéalisée que Marc se faisait de son grand frère.

Si Gaël Morel livre un portrait touchant de vérité, son film s’adresse néanmoins trop clairement à un public homosexuel et certaines allusions laissent parfaitement indifférent. Les limites d’un film atypique dont lequel les fantasmes prennent le risque d’affronter le réel.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)