sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Old Boy de Park Chan-wook
Avec : Choi Min-shik, Yoo Ji-tae, Kang Hye-Jeong

Le Fantôme de la Liberté

Au sortir d’une nuit d’ivresse, Oh Dae Soo se réveille sans la moindre explication prisonnier dans une petite cellule sans fenêtre. Une télévision lui permet de garder contact avec le monde extérieur. Il apprend ainsi le meurtre de sa femme et tente de s’évader en vain. Après quinze ans de captivité, il est libéré sans raison mais reste bien déterminé à se venger. Quelques indices le mènent sur les traces de son mystérieux ravisseur…

Récompensé par le Grand Prix du festival de Cannes, Old Boy suit la même voie que le récent Memories of Murder, celle d’un cinéma de genre décomplexé qui interroge sans états d’âmes le sinistre passé de la Corée du Sud. Sombre, le film de Park Chan-wook évoque les années noires de la dictatures et les probables enlèvements de citoyens du Sud par les autorités du Nord.

Mais Old Boy ne s’arrête pas à l’évocation de ce douloureux passé. Le film confronte une victime à son bourreau. Libéré et furieux Oh Dae Soo laisse exprimer une rage qui apparaît vite bien vaine. Sa quête qui vise à démasquer son ravisseur pour se venger, se heurte rapidement à la réalité d’un jeu macabre orchestré par ce dernier. Comme le bourreau se plaît à le rappeler, la question n’est pas de savoir qui l’a enlevé ni même pourquoi mais pourquoi il l’a libérée.

Ce renversement lance le film dans une direction plus risquée, au plus profond de l’âme humaine. Oh Dae Soo se livre à une véritable introspection jusqu’à révéler ses pulsions les moins avouables. Face à lui, le bourreau – surprenant Yoo Ji-tae le regarde droit dans les yeux, impassible et maître du jeu. Sorti de sa prison, Oh Dae Soo reste à sa merci et affronte ses souvenirs comme autant de symboles de la mauvaise conscience de tout un pays. Sa liberté le réduit paradoxalement à l’impuissance jusqu’au twist final qui achève ce film si singulier.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)