sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Crazy kung-fu de Stephen Chow
Avec : Stephen Chow, Wah Yuen, Leung Siu Lung, Dong Zhi Hua, Chiu Chi Ling

Shanghai, années 40. Le gang des Haches a étendu son pouvoir sur toute la cité économique à l’exception notable d’une bande d’irréductibles retranchés dans l’immeuble le plus miteux de la ville. Escroc minable, Sing tente d’intégrer le gang en extorquant sans succès de l’argent aux villageois sans se douter que ses maladresses vont déclencher une véritable guerre entre les habitants et les criminels…

Les mots manquent pour décrire ce nouveau film de Stephen Chow auteur du remarqué Shaolin Soccer. A la croisée des influences Crazy kung-fu orchestre une dégénération du genre peut être salutaire. La première partie du film impressionne par la capacité du réalisateur à jongler avec les références, Quentin Tarantino pour la danse du gang des Haches, western et dessins animés tendance Tex Avery, cinéma d’arts martiaux porté par les chrographies de Corey Ping et Samo Hung. Crazy Kung-fu évoque même le film de super héros quant l’un des personnages singeant le Peter Parker de Spiderman, s’exclame dans la v.o. anglaise « with great power come great responsabilities »

Malheureusement, si le film démarre ainsi sur les chapeaux de roues, il ne tient pas vraiment la distance. L’équilibre sur lequel repose l’édifice est fragile et se rompt progressivement. L’action perd son rythme haletant et le film bascule alors dans un grotesque parfaitement assumé sans avoir une dernière fois insufflé au genre un nouvel élan plutôt bienvenu.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)