sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean pierre Jeunet
Avec : Audrey Tautou, Rufus Matthieu Kassovitz, Dominique Pinon, Jamel Debbouze, Isabelle Nanty
Formidable! Un mot, dix lettres pour résumer ces deux heures de pur bonheur!
Pour son retour en France, Jean Pierre Jeunet dynamite les conventions du cinéma français, mais avant d'en dire un peu plus sur ce chef d'oeuvre, revenons à son intrigue...

Amélie Poulain est serveuse dans un café de Montmartre. A la suite d'une révélation, elle décide de faire le bien autour d'elle. Un jour, elle rencontre Nino Quicampois, un jeune collectionneur de clichés ratés de photomatons dont elle tombe amoureuse. Mais timide, elle n'ose pas lui parler...

Jean Pierre Jeunet travaille le réel et l'imaginaire collectif. Il reconstruit un univers enchanteur où tout n'est que poésie et rêverie. Les crêpes se transformant en disques vinyles, les nuages à la forme animale, les poissons suicidaires, sont autant de visions qui brouillent les frontières entre réalité et imaginaire. L'autre atout de la mise en scène c'est ce traitement des petites choses qui confèrent à la vie un charme irrésistible. Jeunet s'attache sur des gestes insignifiants et par différents procédés, il les sublime. Le film regorge de trouvailles visuelles ou sonores. Chaque plan est surchargé de détails, composé avec une minutie maladive. En outre, la photographie quelque peu délavée et les jeux de lumière saturée confèrent au film un charme incroyable. Sans compter cette bande sonore exceptionnelle de Yann Tiersen, rehaussé par des ajouts forts judicieux (Alex Gopher ou l'Adagio pour cordes de Samuel Barber).

Mais le véritable prodige du film, c'est de réussir à maintenir une réelle cohésion entre les différentes histoires qui viennent se superposer. Le succès du film repose alors en grande partie sur les épaules de la jeune Audrey Tautou. Avec ses petits yeux ronds, ses mimiques craquantes, elle illumine ce monde fantasmagorique dans lequel tout semble possible à force de volonté...

Au tout début du film, Amélie explique qu'elle aime chercher dans les films les petits détails que personne ne remarque. Le dernier film de Jeunet, d'une richesse extrême (allez y deux fois!), est une véritable déclaration d'amour au cinéma. Mélange subtil de rêverie et de plaisir, c'est tout simplement, à coup sûr le meilleur film de l'année!
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)