sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Tony Takitani de Jun Ichikawa
Avec : Issey Ogata, Rie Miyazawa, Hidetoshi Nishijima, Shinohara Takagumi

Jun Ichikawa porte ici à l’écran une nouvelle de son compatriote Haruki Murakami. Tony Takitani, un homme solitaire qui a toujours su réfréner ses sentiments, tombe amoureux d’une jeune femme névrosée Eiko. Elle achète de façon compulsive toute sorte de vêtements qu’elle conserve dans une grande pièce de son appartement. La mort de Eiko plonge Tony dans le plus grand désarroi jusqu’au jour où il rencontre une autre jeune femme qui lui rappelle sa défunte bien-aimée…

Ce petit mélodrame tire son intérêt du soin particulier apporté par Jun Ichikawa à quelques détails troublants. Difficile en effet d’oublier l’air de piano qui berce le film de bout en bout. Il distille les états d’âmes du héros, seul face à une solitude moderne et pesante. L’évocation de la névrose de Eiko tout en pudeur et délicatesse marque également les esprits. Malgré une réalisation trop appliquée, Jun Ichikawa parvient à mettre en scène la rencontre de ces deux corps malades et finit par toucher grâce à ses petits effets parfaitement maîtrisés.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)