sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Du jour au lendemain de Philippe Le Guay
Avec : Benoît Poelvoorde, Bernard Bloch, Anne Consigny, Constance Dolle, Anne le Ny

Lundi. François Berthier se réveille excédé par le chien d’un voisin. Sa cafetière lui explose à la figure, son patron le traite plus bas que terre et son meilleur ami le bat à plat de couture à l’issue de leur partie de tennis quotidienne. Pourtant, tout change quand il se réveille mardi. Du jour au lendemain, la vie de cet employé de banque change : le chien du voisin disparaît, son patron lui offre une promotion, il gagne sa partie de tennis… trop beau pour être vrai…

Le nouveau film de Philippe Le Guay fait plaisir à voir à une époque où nombre de comédies françaises empruntent la voie d’un comique régressif ou celle encore pire du film de trentenaire artificiel. Du jour au lendemain tient plus de la comédie américaine, évoquant Un jour sans fin de Harold Ramis. Sans égaler Bill Murray, Benoît Poelvoorde excelle dans le rôle de ce quadragénaire déboussolé lorsque le bonheur s’offre à lui. En bon artisan, Philippe Le Guay exécute consciencieusement la commande mais ne tire jamais le meilleur de son script singulier. Il se contente de poser de banales questions (Qui a droit au bonheur ? A quel prix ? A-t-on besoin d’un malheur pour apprécier le bonheur ? ) sans creuser le sujet d’où une petite frustration, celle d’être une fois de plus passé à côté d’une grande comédie.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)