sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La terre et le ciel de Jacques Dorme de Andrei Makine, Mercure de France
 
Russie, années 60. Un jeune garçon s’ennuie dans un austère orphelinat. Confronté à la durété du climat et à l’ambiance de l’établissement, il se lie progressivement avec une jeune française qui lui transmet son amour pour la langue française. Elle évoque un amour de jeunesse, un certain Jacques Dorme, aviateur français parti à Stalingrad renforcer les rangs de l’ALSIB*, disparu au combat quelques mois plus tard.

A travers ce nouveau roman autobiographique, Andrei Makine reprend ici ses thèmes de prédilection, l’amour contrarié par la guerre, son amour pour la langue française. Elle s’appelait Charlotte Lemonnier dans le Testament français, elle se nomme désormais Choura/Alexandra. A la fois protectrice et muse, elle inspire au jeune narrateur orphelin une vocation mais surtout une identité. La Terre et le Ciel de Jacques Dorme reste en effet un roman poignant sur la quête d’identité d’un homme multiple de par sa langue, sa culture et ses origines. Le récit l’entraîne alors sur les traces de Jacques Dorme, un héros mort en même temps qu’une certaine idée de la France. Et le roman de se clore à la recherche d’une épave, une légende vivante perdue sur les versants de la chaîne Tcherski, dans un immense désert de glace où les héros ne meurent jamais.


Editions du Mercure de France, 199 pages, 15 euros

ALSIB : abréviation de Alaske-Sibérie, escadrille américano soviétique chargée de convoyer par le biais d’un long pont aérien, des moyens militaires américains à destination de l’URSS.

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)