sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Un début prometteur de Nicolas Rey, Au diable vauvert
 

« Le sexe est la porte d'entrée du monde. La mort est l'autre porte » : cette phrase résume en elle-même assez bien l’esprit du troisième roman de Nicolas Rey.

Henry a seize ans. Son frère revient vivre chez lui car une rupture amoureuse le ronge petit à petit. Son père est profondément malheureux, car sa femme, la mère d’Henry, qu’il adorait, l’a quitté, puis remplacé, sans jamais cesser de le mépriser. C’est dans ce contexte que l’adolescent va se muer en homme et va entreprendre, en toute lucidité car il veut être un homme, son éducation sentimentale.

Cette éducation sentimentale s’avèrera être douloureuse, car elle oscille entre désir et mort, pour choisir, selon les aléas de l’existence l’un ou l’autre…

Roman sensible, profondément pessimiste et amer, Un début prometteur charme par le personnage d’Henry, attachant par sa naïveté comme par sa néanmoins profonde perversité. L’écriture, elliptique, n’en est pas moins légère, car le pathos qui l’anime la verse du côté du pire. On n’est pas heureux en fermant le livre. On se sent même assez mal. C’est un effet, et un bel effet car il est rendu par une plume aérienne et, finalement, adolescente.

La quatrième de couverture du premier roman de Nicolas Rey, Treize Minutes, nous apprenait qu’il était né en 1974 et qu’il n’avait rien fait de significatif dans son existence. C’était en août 2000. En novembre de la même année, il recevait le prix de Flore pour Mémoire courte. En 2003, il sort son troisième roman, le début prometteur dont nous parlons et qui est sans doute enfin le sien : Nicolas Rey n’est plus le beau et jeune dandy choyé par Beigbeder et les médias. Nicolas Rey est un écrivain. C’est quelque chose de significatif.

Editions Au diable vauvert, 196 pages, 15 euros

S.L. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)