sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Un Cirque passe de Patrick Modiano, Gallimard
 

L’insouciance de la jeunesse

Quand on a dix huit ans, on ne se pose guère de questions. On flâne, on partage son temps entre le cinéma et les librairies. Convoqué au poste de police, le narrateur Jean rencontre à la sortie du commissariat une étrange jeune femme qu’il invite à passer la nuit chez lui. Quand il la revoit quelques jours plus tard, elle lui présente ses amis, le fait passer pour son frère. Jean tombe sous le charme de celle qui lui permet d’oublier les contraintes de sa vie de jeune adulte, l’ombre de son père, les études, l’armée…

Patrick Modiano a mis une partie de lui-même dans le personnage de Jean. Les lecteurs assidus reconnaîtront certaines aisément certains épisodes de la vie de l’auteur de La Place de l’Etoile. Jean tente de retarder le plus longtemps possible le moment fatidique où il devra entrer dans l’âge adulte. Il ne s’est ainsi inscrit en faculté de lettres que pour prolonger son sursis militaire, il mène une sorte de vie de bohème qui culmine avec la rencontre de Gisèle.

Une autre histoire plus sombre se superpose ainsi au récit autobiographique. Les personnages possèdent des noms étranges, mentent sur leurs activités et paient une fortune pour de petits services dérisoires aux conséquences tragiques. Par amour pour Gisèle (mais est ce là son vrai nom ?), Jean se laisse prendre au jeu. Il espère pouvoir l’emmener à Rome loin de Paris et de ses proches pour commencer une nouvelle vie. Il n’a évidemment pas les moyens de ses ambitions. L’étau se resserre sur les deux amants rattrapés bientôt par les autorités. Modiano brouille les pistes : pègre ou police, on ne comprend pas qui recherche les deux jeunes gens acculés à la faute et au drame qui vient sceller la fin de l’adolescence du héros.

Editions Gallimard (Folio), 165 pages, 5.30 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)