sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Voyage de noces de Patrick Modiano, Gallimard
 

Vague à l'âme

Certaines rencontres ne s’oublient pas, elles hantent les mémoires et refont surface immanquablement. Le héros de ce roman de Patrick Modiano n’a pas oublié le charme de l’énigmatique Ingrid Teyrsen, rencontrée il y a bien des années avec son compagnon Rigaud sur la côte d’Azur. Elle s’est suicidée dans l’indifférence générale à Milan par une belle journée d’été. Il apprend la nouvelle en lisant le journal et bientôt son cœur et sa mémoire s’emballent…

Comme tous les personnages de Patrick Modiano, le narrateur de voyage de noces n’a plus beaucoup de souvenirs mais les rares qu’ils possèdent encore virent à l’obsession. On retrouve sans surprise les motifs de l’œuvre du romancier, la seconde guerre mondiale, ses fantômes et ses figures troubles. Voyage de noces se distingue néanmoins par la capacité de Modiano à jongler d’une époque à l’autre. Son écriture atteint ici une certaine virtuosité dans cet exercice, brouillant un peu plus la frontière entre le rêve et la réalité, le présent et le souvenir. Il suffit de s’endormir pour rêver pour de bon.

Patrick Modiano fournit peu d’informations sur Ingrid. De toute manière, la jeune femme de racontait pas toujours la vérité à ses interlocuteurs. Le héros, un explorateur désenchanté puisqu’il n’y avait plus de terre vierge à explorer essaie de se couper de ses proches et met en scène sa propre disparition pour se rapprocher d’Ingrid. Sans succès. Chaque personnage reste une énigme, une figure aux contours flous d’où Modiano parvient à extraire le mal être jusqu’à faire ressentir ce moment de la vie où le cœur n’y est plus. Un livre déchirant, sûrement l’un des meilleurs de son auteur.

Editions Gallimard (Folio), 157 pages, 5.30 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)