sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

J'étais derrière toi de Nicolas Fargues, Gallimard
 

L’Enfer

La vie surprend toujours par sa simplicité déconcertante. Un dîner au restaurant, un numéro de téléphone glissé sur un papier bristol et votre existence prend une toute nouvelle direction. Le temps d’un week-end en Italie chez son père, le narrateur de J’étais derrière toi se fait draguer dans un restaurant par une petite étudiante italienne. L’homme vit une période difficile, le cap de la trentaine à négocier mais surtout une vie conjugale compromise. Sa femme lui mène en effet la vie dure pour se venger d’une petite aventure extraconjugale n’hésitant pas à l’insulter ou le tromper ouvertement. Autant dire qu’il n’hésitera pas longtemps avant de se décider à revoir l’étudiante italienne...

Nicolas Fargues s’inspire de son histoire personnelle pour signer une œuvre d’un incroyable justesse dans sa manière d’appréhender les rapports entre hommes et femmes, la lâcheté, l’orgueil et la maladresse des premiers, la jalousie, la déception des secondes autant de paramètres qui peuvent conduire au calvaire vécu par le héros de ce livre.

Sa vie lui saute littéralement à la figure, son couple vole en éclat sous le poids des différences culturelles mais surtout d’un terrible déséquilibre entre la fragilité potentiellement violente sa femme et sa culpabilité potentiellement lâche. Il ne parle guère à Alex. Ses plates excuses ne suffisent pas. Elle se venge en s’affichant avec un autre homme. Ils ne se rendent pas compte que chacune de leur décision rapproche toujours un peu plus leur couple de la rupture.

Un brin manipulateur, le héros de Nicolas Fargues, ne cherche pourtant pas à se justifier. On n’est pas ici chez Beigbeder et le personnage sait bien qu’il doit se résoudre à n’aimer qu’une seule femme. Il examine froidement pourquoi son couple s’et brisé, se demandant même s’il n’a pas vécu dans l’illusion qu’il aimait sa femme. Une écriture brillante pour raconter une terrible expérience dont le lecteur ne sort pas indemne.

Editions Gallimard (Folio), 235 pages, 5.80 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)