sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

The Quitter de Harvey Pekar et Dean Haspiel, Vertigo
 

Spendeur de Harvey Pekar

Pendant de nombreuses années, Harvey Pekar est resté un obscur employé d’hôpital. Malgré la reconnaissance de son œuvre autobiographique American Splendor, il faut attendre la sortie du film du même nom pour donner un visage à l’une des figures emblématiques de la bande dessinée contemporaine.

Dans The Quitter, - le dégonflé en vf - Harvey Pekar raconte son enfance à Cleveland en s’appuyant sur le dessin extrêmement réaliste de Dean Haspiel. Fils d’un couple d’immigrants juifs et polonais, propriétaires d’une petite épicerie de quartier, le jeune Harvey grandit dans la solitude. Ses parents trop accaparés par leur travail s’intéressent peu à lui et les garçons de son âge le provoquent sans arrêt à tel point qu’il se forge un caractère brutal, volontiers bagarreur. Dans The Quitter, l’auteur de American Splendor revient sur cet épisode de son enfance, cette vocation de combattant des rues ou street fighter.

Le jeune Harvey Pekar cherche avant tout une forme de reconnaissance, en particulier de ses parents. Etre le meilleur lui importe peu si personne ne le reconnaît. Au lycée, il excelle dans l’équipe de football mais ses entraîneurs l’ignorent. Ne pouvant le supporter, il quittera l’équipe malgré l’insistance de ses camarades de jeu. Cette obsession mine Harvey Pekar et l’empêchera toute sa vie de réaliser ses rêves, notamment à l’université ou à l’armée où il craque dès les premières difficultés. Mais Harvey Pekar n’est pas le dégonflé annoncé par le titre : il évoque avec courage ses failles et ses faiblesses si bien qu’une certaine sincérité transparaît du livre à mesure que se dessine la carrière d’un futur grand nom de la bande dessinée américaine.

Vertigo, 104 pages, 13 dollars
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)