sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Les pays immobiles de Bayon, Grasset
 

Ici et ailleurs

Sept années se sont écoulées depuis la sortie des précédents livres de Bayon, autant d’années de silence difficiles où l’auteur s’est retrouvé confronté au suicide de son frère. Il n’a pourtant pas abandonné l’écriture et a même terminé plusieurs romans impossibles à publier car trop personnels et susceptibles de choquer ses proches. Bayon nous propose une sélection d’extraits de ces livres fantômes, destinée à ceux qui se demandent ce qu’est devenu l’auteur de Haut Fonctionnaire.

Le livre s’ouvre et se clôt sur d’étranges paysages, légendaire Egypte antique d’un côté, Pyrénées traversées par la caravane du Tour de France de l'autre. Entre temps, Bayon nous promène dans ses souvenirs et dessine une singulière cartographie de son esprit partagé entre son enfance africaine, la Bretagne des centres de vacances et des maisons de repos, la vie parisienne et les revues qui publient ses textes.

La lecture des Pays Immobiles réserve de nombreuses surprises et de figures singulières : voisine envahissante, petit voleur, clochard ou encore architecte d’outre mer amoureux de ses petits serviteurs noirs. Bayon adopte un ton désinvolte voire distancé pour évoquer des sentiments universels, la perte d’un proche, un souvenir d’enfance obsessionnel.

Ces différentes histoires se jouent parfois à la lisière du fantastique, ente croyances populaires et méditation métaphysique. Le destin tragique de Thierry Noel illustre parfaitement cette dualité. Ce texte relie les crises de somnambulisme de Bayon à la mort de son petit frère en bas âge. L’intime guide l’auteur, son écriture lui permet de communiquer avec des esprits. Son imaginaire fait écho au notre et nous sommes tous un peu à notre manière les habitants de ces pays immobiles.

Editions Grasset, 294 pages, 18 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)