sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

L' Absolue Perfection du Crime de Tanguy Viel
 
Plus qu’un clan, Marin, Andrei et Pierre forment une famille. Aussi quand, le premier sort de prison, ils se reforment pour monter le coup de leur vie. Le plan consiste à braquer les coffres d’un casino le jour de la Saint Sylvestre. L’argent sera transporté grâce à une mini montgolfière, pilotée depuis un toit voisin, par un quatrième complice. Evidemment, cela ne se passera pas tout à fait comme prévu…

La Loi du Milieu.

Malgré une langue assez lourde (phrases souvent trop longues, bourrés de verbes), Tanguy Viel réussit à captiver le lecteur, à force d’idées novatrices qui renouvèlent le genre. Tout d’abord, ces malfrats résignés, emportés par les codes qui régissent ce milieu, et exécutant un plan voué à l’échec car hors de leur portée, constituent autant de figures atypiques de la série noire. Quand au braquage à proprement dit, raconté par un long flash-back, il se révèle d’autant plus efficace que le lecteur qui en connaît l’issue attend la faille, la raison de son échec.

Surtout, Tanguy Viel dépasse le cadre des images d’Epinal. Il ne s’agit pas d’une bande mais presque d’une famille (« … si un jour, on est comme eux, tirez moi une balle dans le cœur… ») ce qui au final suscite un certain malaise. La vengeance du héros plutôt justifiée inquiète d’autant plus qu’elle se fait l’écho de ces paroles de Marin. Plus qu’une banale histoire de hold-up, et en dépit de quelques faiblesses littéraires, un point de vue original extrêmement captivant.

Editions de Minuit, 175 pages, 78 francs

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)