sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Un homme louche de François Beaune, Verticales
 
Pour son premier roman, François Beaune n’a pas choisi la facilité. Un homme louche se présente en effet comme le journal intime d’un fou, Jean Daniel Dugommier que ses camarades surnomment le glaviot. Dans la première partie du livre, il consigne son triste quotidien d’adolescent incompris et méprisé malgré l’amour de parents dévoués. Après un séjour en hôpital psychiatrique et une coupure d’une vingtaine d’année, il reprend ses carnets. Devenu correcteur, il traîne toujours un terrible mal être…

A travers ce personnage étrange, François Beaune dresse le portrait glaçant (les mauvaises langues diront facile) d’une société de consommation en bout de course. Les hommes ne croient plus en rien, les élections ne servent plus à grand-chose, les religions n’attirent plus personne (seuls les musulmans ont encore l’air d’y croire). L’école fabrique des crétins à la chaîne. Les proches de Jean Daniel ne sortent pas du lot. Son père, petit commerçant apprend par cœur les articles de l’encyclopédie. Sa sœur apprend à lire au four micro ondes...

Si ces situations sont parfois amusantes, le ton décalé de François Beaune peine à convaincre. Son héros plutôt antipathique (il n’hésite pas à tirer à la carabine sur les camarades de son âge) parle comme un vieux con aigri. Impossible dès lors d’accorder le moindre crédit à la première partie de son journal intime. La suite ne fonctionne guère mieux. François Beaune accumule le pathos : le fils de Jean Daniel se suicide, sa femme le rejette. Il ne lui reste plus que les magazines féminins dont l’auteur se moque avec une application aussi constante que misogyne voire cynique. Si Un homme louche n’est pas le meilleur premier roman de la rentrée littéraire, c’est assurément l’un des plus sinistres.

Editions Verticales, 340 pages, 20 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)