sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

N'exagérons rien de David Sedaris, Editions de l'Olivier
 
En général, les anthologies rassemblent les meilleurs textes d’un auteur, les plus représentatifs de son œuvre, en un mot les indispensables. La lecture de N’exagérons rien laisse cependant une impression mitigée. L’enthousiasme de l’été dernier pour Je suis très à cheval sur les principes semble déjà loin. Après quelques textes ravageurs, le rythme s’essouffle très vite. L’art de la nouvelle requiert une grande concision que la profusion de détails et un style redondant ne permettent pas ici.

Il manque à la plupart de ces textes une idée directrice forte. La lecture ne repose plus que sur quelques traits d’humour bien sentis. David Sedaris possède un talent certain pour mettre en lumière nos petits travers quotidiens. Les adultes qui défilent au pays du Père Noël se révèlent ainsi plus difficiles à gérer que leurs enfants ! Hormis cette nouvelle délirante, ce nouveau recueil ne parvient pas à recréer la connivence entre Sedaris et son public. Une déception.

Éditions de l'Olivier, 204 pages, 19.50 euros

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)