sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Ma journée au Salon du Livre de J.H.D.
 
Samedi 23 mars, je décide de me rendre au Salon du livre. Récit d’une journée inoubliable passer à recueillir des autographes mais aussi à découvrir une partie des auteurs dont les livres habitent les pages du site purjus.

Il est 13h30, j’arpente les premières allées du salon et déjà quelque chose retient mon attention : l’enregistrement d’une émission littéraire de France Inter autour du bébé avec comme invités Richard Morgiève et Marie Darrieussecq. Chaque écrivain est amené a donner son point de vue, je suis à la fois amusé par les anecdotes de la romancière et touché par la sincérité de son confrère quand il évoque ses problèmes existentiels. A la fin de l’émission, j’obtiens sans trop de problèmes des autographes pour le site mais quelque chose me dit que je ne vais pas tarder à retrouver ces deux romanciers…

Je déambule ensuite dans les rayons. Je m’arrête au stand du Monde, des Inrocks puis des Cahiers du Cinéma , l’occasion de récupérer d’anciens numéros. J’apprend que Jean François Stévénin ne viendra pas dédicacer le scénario de Mischka, quel dommage ! (!) Enfin, il est presque 15h, et je décide de me rendre au stand Robert Laffont pour rencontrer Marc Levy. Il y a bientôt foule pour accueillir l’auteur de Et si c’était vrai mais je réussis à obtenir la dédicace de mon livre !

Amis lecteurs, vous vous demandez sûrement l’intérêt de visiter le salon. Je n’y voit pas un intérêt culturel énorme. A cet égard, je visite le pavillon italien, assez quelconque et je suis assez déçu : c’est une vaste supermarché où l’on peut acheter les livres des auteurs présents sur le salon. Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la littérature transalpine, prière de repasser…Mais cela apparaît finalement assez logique. La plupart des stands sont tenus par des éditeurs qui utilisent le salon pour promouvoir les écrivains maisons, certains rivalisant pour présenter le maximum de célébrités en dédicace. A ce petit jeu, Plon écrase la concurrence avec en vrac Bruno Masure, Jean Amadou, Jean Piat, Catherine Tasca, Daniel Vaillant…

Plus sérieusement, le salon du livre c’est aussi l’occasion de rencontrer les auteurs avec lesquels on partage « une certaine intimité » tout au long de l’année ! Citons Marie Darrieussecq, Richard Morgiève, Jean Rollin, ou encore Valérie Mréjen et ses tampons en forme de citron incontournable pour dédicacer l’Agrume ! Cette année, je suis déçu de ne pas retrouver le stand Charlie Hebdo et ses caricaturistes engagés. Aussi je me console avec Bernard Maris, alias l’Oncle Bernard pour une dédicace en forme de blague destinée à certains de mes proches ultra-libéraux !

Il est bientôt 17h , l’heure de rencontrer Stéphane Bouquet. Ancien rédacteur aux Cahiers du Cinéma, il fut à l’affiche du superbe film de Sébastien Lifshitz, La Traversée qui décrit ses recherches pour retrouver un père qu’il n’a jamais connu. L’occasion d’échanger quelques points de vue sur des films récents et de parler de nos études en Allemagne…

Mais il est bientôt l’heure de partir. Le salon se vide progressivement de ses visiteurs, certains comme moi ravi d’avoir pu rencontrer l’espace de quelques instants, les auteurs qui les fascinent tout au long de l’année.

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)