sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Mon père de Eliette Abécassis, Albin Michel
 
Une jeune femme vit seule depuis la mort d’un père, Georges B. à la fois chéri et redouté. Elle reçoit un jour la visite d’un certain Paul M. qui se présente comme le fils du défunt. Ensemble, ils essaient de reconstruire le parcours du père disparu jusqu’à l’effroyable vérité…

Eliette Abecassis évoque ici un sujet très personnel et difficile, mais Mon Père ne tient pas toutes ses promesses. Cette relation père-fille se perd en effet bien vite dans des considérations psychanalitiques même si le récit tortueux des souffrances de la narratrice réserve quelques belles envolées. L’affrontement frère-sœur constitue dès lors l’aspect le plus intéressant du livre, leur combat pour s’approprier la mémoire du défunt et se construire sa propre identité, (« Je me demandais (…) s’il ne désirait pas s’emparer de cette histoire pour recréer son histoire alors que je la peuplais de mon souvenir, et de mon père à moi. »). Ce face à face fascine par les dédoublements opérés par la romancière, le mélange des genres entre drame et thriller, et la folie de plus en plus manifeste d’une héroïne au destin brisé. Sans crier au génie, on peut donc parler d’un petit livre étrange à l’atmosphère trouble réussie.

Editions Albin Michel, 136 pages, 12 euros.
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)