sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

The Sunshine Fix
"Age of the sun"
(Kindercore / Emperor Norton)

Une fois n'est pas coûtume commençons par la fin de l'album. "Le roi soleil", la conclusion de l'album s'étend plus de 20 minutes, le chant s'y limitant à "Suuunnnn". J'en vois déjà qui la ramène : y a pas de quoi s'extasier. Ils ont raison. Prenons ce titre pour de l'amusement , la traduction de la bonne humeur dans laquelle s'est fait "Age of the Sun".
Album initié par Bill Doss que les amoureux de la scène de Ruston connaissaient avant même qu'il ne fonde avec ses potes Olivia Tremor Control,
"Age of the Sun" rend compte de l'idée que je me faisais du collectif Elephant Six : les influences fondatrices de la musique pop sont mêlées, coupées et collées à tout va, avec un esprit bon enfant. Les groupes pop en question revus et corrigés par l'écurie The Sunshine Fix : les Beatles, les Beach Boys et Bowie. Une fixation alphabétique pensez-vous ? Non, juste que ces trois entités saupoudrées d'herbes Floyd constituent la potion magique d'une musique
gaie, habile et " retrospectivement prospective "-formule d'un légendaire responsable programmation radio-.
Le recyclage de la musique de ses idoles n'est pas chose facile et c'est là que réside la réussite de The Sunshine Fix. Un petit bémol :lorque Doss et ses compères s'essaient à une hybride psyché-soul, on croirait entendre le petit dernier de l'écurie Motown, le canadien Remy S : ça laisse sur sa faim.


bsgd
(bsgd [AT] purjus [POINT] net [*]) 
>> achetez ce disque sur Amazon.fr >>

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)