sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Cat Power
"You Are Free"
(Matador/Naïve)

Dire que cet album était attendu est un doux euphémisme. 3 ans après son merveilleux disque de reprises, The Covers Record, et 5 ans après Moon Pix, la horde de fans inconditionnels que Chan Marshall se traîne à travers le monde était plus que fébrile à l’idée d’entendre enfin de nouvelles chansons.
Elément troublant : le marketing de Matador a estimé nécessaire d’annoncer "avec les participation d’Eddie Vedder et Dave Grohl" ! A l’écoute du disque leur participation est plus qu’anecdotique : le premier est en duo sur 2 titres et pour le Foo Fighter, les parties de batterie sont bien loin d’être martelées. Alors pourquoi telle accroche commerciale ? Comme ci la belle trentenaire avait besoin de reconnaissance quand on connait l’ampleur du culte autour de Cat Power et ses prestations scéniques. Bien évidemment non, ce nouvel album se résume et se justifie encore et toujours par l’interprétation de Chan Marshall. L’interprétation plutôt que les compositions, car rendons-nous à l’évidence, c’est sa voix frêle et inspirée qui fait fondre l’auditeur et non la qualité du songwriting. Je sais que je vais me faire des tas d’ennemis mais la belle ne se répéterait-elle pas un petit peu ? Sachant que quelques titres comme Good Woman était déjà dans son répertoire au moment de la sortie de The Covers Records, avouez que 14 titres originaux en 3 ans c’est un peu léger !
Soyons franc tout de même, le chant de Chan Marshall est terriblement touchant et expressif, d’autant plus lorsqu’elle ne s’accompagne que d’un piano (Maybe Not aux sanglots retenus, le pendulaire et frissonnant Names qui nous raconte les blessures d’enfants abusés ou au destin trop tôt consumé, le duo avec Eddie Vedder en final abyssal Evolution) ou de sa guitare (la berceuse bluesy Baby Doll, la rêverie fabuleuse Werewolf). Pour les parties plus énergiques (Free, He War) elle n’atteint pas son Cross Bones Style sur Moon Pix. Chan Marshall n’est jamais aussi troublante que lorsqu’elle met son âme à nue, lorsque, selon l’expression consacrée, elle combat ses démons intérieurs. Alors meilleur album à ce jour pour Cat Power ? Personnellement, je le laisse encore mûrir aux côtés de The Covers Records et son mythique Sea of Love.

RedApple
(redapple [AT] purjus [POINT] net [*]) 

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)