sommaire
disques
agenda
@ interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

Purjus et Poplane

1 2 3

PJ : quel est le nombre d’exemplaires moyen par disque ? ça se compte en centaines ? en milliers ?
Vincent : en centaines de milliers.
Nicolas : quelques centaines à quelques milliers.

PJ : Y a-t-il eu des gros coups récemment ?
Vincent : évidemment il y a eu Migala, qu’on a sorti en janvier et qu’on a remis en magasins au mois de mars- avril. Avant Migala, il y a eu Unbelievable Truth, le 2ème album, que personne n’a voulu. On l’a pris en plein été, sans promo, on a fait un bon score. En ce moment il y a 2-3 refs qui partent bien, c’est pas encore fini : Matt Ward, Violet Indiana. Et Melon Galia... et bien sûr Virgin Suicides, la B.O. d’origine qui se vend très très bien.

PJ : vous avez organisé un mini-festival PopLane en Mai. Y en aura-t-il d’autres ? un festival itinérant peut-être (qui passerait par Grenoble par exemple) ?
Nicolas : ça serait un peu l’idée en effet. Il était déjà un peu itinérant, c’était pas que sur Paris, où ça s’est déroulé en partie au café de la danse et à la guinguette pirate. Il y avait aussi Rennes et Bordeaux. On l’a fait avec l’aide d’un tourneur et avec d’autres maisons de disques et labels de distribution. Le prochain ? avant la fin de l’année, vers Octobre/Novembre. Celui-là, il s’est fait hyper à l’arrache en 3 semaines, je me dis qu’en 2-3 mois on peut faire vachement mieux, bien que ça ait été vachement bien déjà. On était super content, il y avait du monde, y’a eu un bon feedback au niveau presse tout ça.

la suite (3/3)

< autres interviews <





Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)