sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Anatomie de Stefan Ruzowitzky
Avec : Franka Potente, Benno Fürman, Anna Loos, Holgen Speckhelman, Sebastian Blomerg
Paula, brillante étudiante en médecine intègre, le prestigieux centre de Heidelberg. Dans le train qui l’y emmène avec son amie Gretchen, elle sauve la vie d’un homme victime d’un arrêt cardiaque. Aussi, c’est avec stupeur que les deux jeunes femmes retrouvent son cadavre sur la table d’opération pour leur première dissection, le lendemain. D’après leurs premières investigations, il y aurait une secte médicale au sein même de Heidelberg qui pratiqueraient des expériences sur des cobayes humains…

Anatomie constitue l’archétype du slasher (le film de tueur à la Halloween ou à la Freddy). Comme à l’accoutumée, de jeunes gens sont confrontés à des meurtres inexpliqués et répétées. Le film se distingue par des dialogues très faibles mais en comparaison moins ridicules que ceux du Couvent (heureusement !). Par contre, Anatomie sort du lot, par ses nombreuses scènes gores. L’utilisation judicieuse des décors et une belle photographie permettent à Stefan Ruzowitsky de maintenir un semblant de suspense tandis que son point de vue déstabilise le spectateur. Le réalisateur a tendance à épouser celui de ses victimes, ce qui rend les meurtres réellement angoissants. En conclusion, un slasher particulièrement efficace et c’est tout ce qu’on lui demande…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)