sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Film Décrypté : Les 14 Amazones de Chen Kang
Avec : Lily Ho, Ivy Ling, James Nam, Pei-pei Chu, Ching Tien, Feng Tien

La femme est l’avenir de l’homme

Quand Les 14 Amazones sort en France en 1972, il subit le traitement ingrat et habituel réservé alors aux films de genre : remontage, version française lamentable, coupes dictées par la censure ou la volonté du distributeur, autant d’éléments peu respectueux de la volonté du cinéaste. Il aura donc fallu près de 35 ans pour que les cinéphiles puissent découvrir ce classique de la célèbre Shaw Brother dans une version restaurée de toute beauté.

Cette production démesurée raconte le destin de la légendaire dynastie Yang en guerre contre les barbares emmenés par le vieux Hsio et ses cinq fils. Plus nombreux, les envahisseurs remportent une première victoire et assassinent sauvagement le chef des armées Yang. Quand elles apprennent la terrible nouvelle, les femmes du clan décident de reprendre le flambeau. Emmenée par la Grande Dame, les 14 Amazones lèvent une armée et partent en guerre pour sauver leur royaume.

Malgré les années, le film n’a rien perdu de ce pur plaisir de série B qui fait toute sa force. Cheng Kang s’inspire de différents genres, péplums, aventures, western pour livrer un spectacle haletant, ponctué de nombreuses scènes de batailles spectaculaires. Un véritable souffle épique traverse le film mais aussi un certain sadisme que l’on retrouvait alors dans d’autres films de la Shaw, en particulier les œuvres de Chang Cheh comme La Rage du tigre. Les hommes restent ici des brutes sans grâce assoiffés de sang. Ils tuent pour le plaisir après avoir infligé à leurs victimes de multiples souffrances. Tout le contraire de ces femmes belles et fragiles mais déterminées. Dès lors, les sabres et l’exotisme s’effacent au profit d’un message radical et féministe. Une actrice reprend même le rôle du dernier héritier mâle de la dynastie Yang. Mais cela n’a plus d’importance car ce n’est pas ce que l’on remarque à savoir le courage de ces femmes solidaires contre la violence d’un tyran sanguinaire avec en ligne de mire l’avènement d’un monde meilleur.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)