sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Superman returns de Brian Singer
Avec : Brandon Routh, Kevin Spacey, Marlon Brando, Kate Bosworth

Voici sans doute l’un des films les plus risqué de l’été. En portant de nouveau les aventures de Superman sur grand écran, Brian Singer se confronte d’entrée à l’héritage des films de Richard Donner sorti à la fin des années 70. Alors que s’achève le célèbre thème de John Williams repris par John Ottman, apparaît le visage de Marlon Brando. Mais entre temps, Superman a disparu, parti explorer l’espace à la recherches de ses origines. Le monde semble d’ailleurs parfaitement s’accommoder de son départ. Lois Lane a même remporté le prestigieux prix Pulitzer pour un article intitulé Le monde a-t-il besoin de Superman ? Le héros revient pourtant à Metroplis où il reprend son poste au Daily Planet au moment même où Lex Luthor menace une nouvelle fois l’avenir de la Terre.

Impossible de passer sous silence le classicisme de mise en scène imposé par Brian Singer. Il s’agit moins de réinventer le personnage (comme Christopher Nolan dans le dernier Batman) que de capitaliser sur le prestige du film de Richard Donner. Dans le rôle titre, Brandon Routh brille surtout par sa ressemblance avec Christopher Reeves, sûrement pas par son charisme. Quant à Kevin Spacey, son jeu consiste à singer la composition de Gene Hackman. Mais le film pêche surtout par sa durée excessive et son relatif manque de scènes spectaculaires. L’humour reste même en retrait, la dualité Superman/Clark Kent restant peu exploitée. Sans démériter, le film de Brian Singer reste bien trop propre sur lui. Il manque surtout tout ce qu’a réussi avant lui Sam Raimi avec Spiderman.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)