sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Pour aller au ciel, il faut mourir de Djamshev Usmonov
Avec : Khurched Golibekov, Dinara Droukarova, Maruf Pulodzoda

Marié depuis trois mois, Kamal n’a toujours pas consommé son mariage incapable d’éprouver le moindre désir sa femme. En désespoir de cause, il rend visite à son cousin qui se propose de l’initier sans succès. Kamal attend qu’une femme s’intéresse à lui et rencontre ainsi Véra, une inconnue qui ne le laisse pas insensible. Il ne sait pas encore jusqu’où va le mener cette rencontre.

Pour son troisième long métrage, Djamshev Usmonov raconte l’initiation d’un jeune tadjik en mal d’amour, sujet universel voire trop classique car déjà traité ces dernières années par d’autres cinéastes de la région comme Aktan Abdykalykov (Le Singe) et Guka Omarova (Shizo).

Le film a ainsi un peu de mal à exister surtout que la mise en scène n’apporte aucune nouveauté. Surtout, l’intrigue policière un peu similaire à celle qui se joue dans le film de Guka Omarova s’intègre mal à une première partie où résonne la mélancolie du héros. Le titre est trompeur : le film n’est pas le récit d’une rédemption mais d’une initiation cruelle à la violence des adultes. Aussi l’amour reste indissociable de la mort et pour atteindre le septième ciel, Kamal devra tuer un homme. Drôle de morale pour ce petit film sympathique à défaut de génie.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)