sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Perhaps Love de Peter Ho-sun Chan
Avec : Jacky Cheung, Takeshi Kaneshiro, Zhou Xun

Sun Na et Lin Jian Dong s’aimaient passionnément mais la jeune femme préféra abandonner son amant pour aller chercher la célébrité dans les studios de Shanghai. Bien des années plus tard, elle retrouve Lin Jian Dong sur le tournage d’un mélodrame dirigé par son mari Ni Wen et qui raconte leur histoire…

La vie s’apparente à un film de cinéma, Perhaps Love se contente d’illustrer paresseusement ce lieu commun. Abusant de la figure du film dans le film, Peter Ho-sun Chan rend l’intrigue plutôt incompréhensible, noyé de flash-back et de bons sentiments. Les acteurs manquent cruellement de charisme et se révèlent de piètres danseurs. On appréciera également leur voix systématiquement décalée avec la musique sur la plupart des chansons dans la version originale !

Ces lacunes étonnent dans une production d’une telle envergure mais Perhaps Love sert juste de vitrine à un certain cinéma chinois commercial incapable de respecter les codes de Hong-Kong car trop occupé à regarder vers Hollywood. Moulin Rouge est son modèle mais Perhaps Love ne peut rivaliser avec le film de Baz Luhrman et le charme ravageur de Nicole Kidman. Quelques numéros poignants parviennent quant même à émouvoir un peu le spectateur pour finalement sauver ce mélo lourd et creux.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)