sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Une jeunesse comme une autre de Dalia Hager et Vidi Bilu
Avec : Smadar Sayar, Naama Schendar, Irit Suki, Katia Zimbris

A peine dix huit ans, pas le temps de quitter l’adolescence pour l’âge adulte et voilà Smadar et Mirit dans l’armée israélienne où elles effectuent leur service militaire obligatoire. Affectées à la sécurité de Jerusalem, elles contrôlent des arabes dans les rues de la ville, à la recherche de terroristes sous l’œil accusateur de leur terrible supérieure Dubcek, en attendant l’explosion…

A travers le parcours chaotique de ces jeunes filles qui ne sont pas encore des femmes, Une jeunesse comme une autre tente de nous aider à saisir l’absurdité du conflit israélo-palestinien. Peine perdue, tant le film, tourné comme une sitcom, ne semble s’adresser qu’à un jeune public à peine plus âgé que ses deux héroïnes.

Dalia Hager et Vidi Bilu en restent à des évidences, la dénonciation des méthodes de l’armée se trouvant de toute manière justifiées par la scène de l’attentat. Mais là où le film déçoit véritablement, c’est dans la relation ambiguë qui se noue entre les deux héroïnes, la pauvre Mirit semblant destinée à porter le poids des fautes de son équipière. Inutile de préciser qu’on a du mal à y croire. Décidément, Une jeunesse comme une autre peine à incarner le réel.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)