sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Un Ange de Miguel Courtois
Avec : Richard Berry, Elsa Zylberstein, Pascal Greggory, Bernard le Coq
Au cours d’une interpellation qui tourne mal, le policier Koskas abat Samy le frère de Léa. Profitant du tumulte, cette dernière s’enfuit à bord de la voiture de police dans laquelle se trouve le fils du policier. Elle décide d’utiliser l’enfant comme monaie d’échange. Si Koskas veut retrouver son fils, il doit livrer à Léa, le nom du meurtrier du frère de la jeune fille. Pendant ce temps là, l’enquête sur la mort du garçon avance, mettant en évidence les liens entre la victime et un baron local de la drogue, Zach, un ex petit ami de Léa…

Construit comme une tragédie grecque, avec de multiples symboles (comme celui de la vieille dame qui discerne l’avenir), Un ange reste un film à part dans le cinéma français. On ressent par moment l’influence plutôt maîtrisée de film comme Police Python 357 (le personnage de Berry rapelle par moment celui de Montand) mais aussi celle des polars de John Woo nettement moins bien assimilée. Le final demeure un brin gâché par cette utilisation abusive et peu justifiée du ralenti. Cependant, l’histoire reste tout le long intéressante, Miguel Courtois se montrant capable de lui insufler du rythme. Surtout, les prestations des deux acteurs principaux, Elsa Zylberstein et Richard Berry sont plutôt convaicantes, ce qui tranche avec le surjeu forcé de Pascal Gregory. Finalement, en dépit d’une fin bâclé et convenue, Un Ange prouve que le cinéma de genre français se porte relativement bien.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)