sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Une Jeunesse chinoise de Lou Ye
Avec : Hao Lei, Guo Xiaodong, Hu Ling, Zhang Xianmin

Loin de Pékin, quelque part à la frontière nord coréenne, Yu Hong vit tranquillement aux côtés de son père et de son petit ami postier. Elle reçoit d’ailleurs de ses mains la lettre qui lui ouvre les portes de la capitale et de l’université, la promesse d’une vie meilleure. Yu Hong abandonne les siens et rejoint Pékin où elle se lie avec Zhou Wei, un étudiant convoité par toutes les filles du campus. Mais la jeune femme ne parvient pas à oublier le souvenir de son ex-petit ami.

Ce film valut de sérieux ennuis à son réalisateur Lou Ye parce qu’il a refusé de le montrer aux autorités chinoises avant sa projection publique au festival de Cannes 2006. Cette publicité involontaire se saurait compenser les faiblesses d’un mélodrame qui peine à dépasser le cadre de la bluette adolescente. Lou Ye se focalise trop sur sa jeune héroïne quitte à épouser le point de vue de son journal intime dans un excès de mièvrerie inutile.

Dehors, la colère des étudiants monte mais cela ne semble guère préoccuper le réalisateur. S’il parvient à donner corps à l’idylle de Yu Hong et Zhou Wei, il se révèle incapable de mettre en scène les évènements de la place Tien An Men. La dernière partie du film assez confuse traîne en longueur, le film peinant à saisir pleinement le désarroi de ses héros ainsi que les mutations d’un pays qui découvre petit à petit le capitalisme. Un film bancal qui ne suscite guère d’enthousiasme.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)