sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


The Center of the World de Wayne Wang
Avec : Molly Parker, Peter Sarksgaard, Carla Gugino
Ce film raconte la rencontre entre deux êtres que tout sépare. Lui, est un ténor de la nouvelle économie, elle est strip teaseuse. Il lui propose un contrat mirobolant, soit 10000 dollars par jour pour l’accompagner à Las Vegas, pendant trois jours et cela sans acte sexuel et avec chambre séparée. Le film s’efforce d’analyser les rapports de force et les sentiments nouveau naissant de cette nouvelle donne…

A l’instar du personnage jouée par Molly Parker qui se refuse à son « employeur », le film de Wayne Wang tourne en rond. Ce n’est pas la peine de songer à un quelquonque happy end, style Pretty Woman, il n’y en pas, le film reste avec une belle constance enchaîné dans le même dispositif. L’opposition de caractères peut se révèler intéressante entre deux personnages qui symbolisent le Charnel et le Mécanique (voir à cet effet leur conception différente « du centre du monde »), mais le principe du contrat, inflexible, gâche tout. Les personnages évoluent peu, ils ne peuvent échanger que de l’argent, surtout le film propose une image numérique bien granuleuse et des dialogues d’un indigence abyssale. Seules quelques scènes et le jeu assez troublant de Molly Parker (elle se spécialise dans les rôle de perverses cf Lynn Stopkewitch…) viennent relever le niveau de ce film froid, qui se donne l’illusion d’une réflexion palpitante sur les liens entre amour et argent.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)