sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Hedwig & the Angry Inch de John Cameron Mitchell
Avec : John Cameron Mitchell, Miriam Shor, Stephen Trask, Michael Pitt
Le film raconte le destin du jeune Hedwig, un petit garçon est-allemand. Par amour pour un officier de l’armée américaine, il accepte de subir une opération chirurgicale qui lui laisse un morceau de chair entre les jambes (le angry inch du titre). Aux Etats Unis, le transsexuel se lie avec un jeune musicien, Tommy Gnosis, avec lequel, il compose tout une batterie de titres. Dépossédé par ce dernier de la plupart de ses hits, Hedwig déprime. Alors, il entreprend une grande tournée à travers l’Amérique, l’occasion d’un show au cours duquel, il raconte son histoire…

The Phantom of the Paradise

C’ est le genre de film qui débarque à l’improviste mais qui procure un plaisir non dissimulé. Bien sûr, Hedwig and The Ingry Inch ne révolutionnera pas le genre de la comédie musicale, il s’inspire de grands classiques comme The Wall, Phantom of the Paradise ou de manière plus évidente The Rocky Horror Picture Show. Tout repose sur l’énergie que dépense John Cameron Mitchell, à la fois auteur, acteur et compositeur. Inutile de préciser que la partition est excellente, le rythme effréné et l’ensemble un rien extravagant avec ses références hétéroclites (le mur de Berlin, Marilyn Monroe…). Quant au personnage de Hedwig, fruit d’une troublante et improbable métamorphose, sa quête de reconnaissance et d’amour apporte une touche de subtilité et d’humilité à cet univers furieusement Rock. A la fois drôle, énervé et touchant, Hedwig and the Angry Inch constitue dès lors un divertissement parfaitement jubilatoire.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)