sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


The Cell de Tarsem Singh
Avec : Jennifer Lopez, Vincent d'Onofrio, Vince Vaughn
Claire Deanes, une psychothérapeute est contactée par le F.B.I. . Elle doit pénétrer dans l'inconscient de Carl Stargher, un dangereux serial killer, terrassé par une attaque cérébrale. Une course contre la montre s'engage pour déterminer l'endroit où il a emprisonné sa dernière victime vouée à périr noyée par un système froidement minuté...

L'intrigue de The Cell commence par lorgner du côté des films de serial-killer genre Seven. Cette entrée en matière, même si elle n'est pas très originale et qu'elle ne constitue qu'un prétexte, donne le ton :le film doit interpeler le spectateur et c'est la personnalité du tueur qui va être l'instrument de terreur. L'inconscient de Stargher n'est que la vision idéale que ce dernier se fait de son corps :ce monde est extrêmement brutal et dangereux, malgré la présence du jeune Stargher, interlocuteur privilègié de Jennifer Lopez. Pour rendre cette violence à l'écran, le réalisateur s'inspire de références à la peinture, à la religion et au sado masochisme (on pense à la saga Hellraiser de Clive Barker). Il en résulte une suite de tableaux originaux, très visuels et dérangeant pour le spectateur. En associant des acteurs plutôt convaincants à des principes de séries B bien exploités, Tarsem Singh réussit finalement à renouveler le genre. The Cell est finalement un bon film aux qualités artistiques indéniables.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)