sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Millennium Mambo de Hou Hsiao Hsien
Avec : Shu Qi, Jack Kao, Tuan Chun-Hao, Takeuchi Jun
Ce qui frappe d’emblée dans Millenium Mambo ? C’est l’absence criante d’un scénario. Le dernier film de Hou Hsiao-Hsien se focalise sur les errements sentimentaux d’une jolie taiwanaise, dont le cœur est partagé entre un dj hyper possessif et un truand plutôt protecteur. Le spectateur assiste aussi au portrait d’une jeunesse taiwanaise désabusée qui semble soigner son marasme à grands renforts de musique techno ainsi qu’à un embryon d’une histoire de vol de montre mais le réalisateur a vite fait de les abandonner, pour se concentrer sur son héroïne dont il filme magnifiquement les états d’âmes.

La Valse des sentiments.

Millennium Mambo possède toutes les caractéristiques d’un film hypnotique. Musique électronique répétitive mais ensorcelante, couleurs vives saturées, le charme de Shu Qi, et la représentation d’un temps à la fois figé (le film se construit en flashback) et insaisissable (l’impression de roue libre permanente). Il s’agit néanmoins d’un film extrêmement difficile à suivre, tant il demeure conceptuel. Il ne faut pas s’attendre à une intrigue palpitante – il se passe très peu de choses à l’écran - . Il s’agit avant out d’un magnifique livre d’images et de sensations agencé avec une précision maladive et le recours métronomique à d’interminables plans séquences. Ce système, par ailleurs assez répandu dans le cinéma asiatique (cf Wong Kar Wai ou Tsai Ming Liang) s’en trouve ici magnifié, étant donné que le réalisateur doit prendre en considération l’exiguïté de ses décors, ce qui revient à faire vivre les séquences grâce aux éléments hors champs.

Assez austère dans le fond surtout que Hou Hsiao Hsieng semble revenir toujours aux mêmes obsessions formelles (plusieurs séquences se répètent), Millennium Mambo possède néanmoins des qualités cinématographiques indiscutables même si ce système d’abstraction formelle ne convient pas à tous les publics.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)