sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


La Cienaga de Lucrecia Martel
Avec : Graciela Borges, Mercedes Moran, Juan Cruz Bordeu, Martin Adjemian, Diego Baenas, Leonora Balcare
Rey Muerto un petit village perdu dans les montagnes argentines et baigné par une chaleur étouffante. La Cienaga s’ouvre par une scène éprouvante au cours de laquelle Mecha fait une douloureuse chute au bord d’une piscine et qui lui vaut un séjour à l’hospital. Cet évènement central va lui permettre de rencontrer et de se rapprocher de Tali, une autre mère de famille. Jusqu’à la prochaine chute…

Les Damnés de la Terre

Dès la première scène, le film se fait sans concession l ‘écho de la déliquescence de la société argentine: des convives morts vivants, au bord de la piscine, complètement déphasés avec la réalité qui leur a déjà échappé, au bœuf embourbé dans les marécages alentours, cette décomposition annoncée prend à la gorge et devient le motif d’une oeuvre saisissante quand on connaît les derniers évènements politiques qui ont ébranlé l’Argentine. Mais plus pessimiste que le présent, le futur reste l’objet d’angoisses toujours plus profondes, que ce soit celles du mari déchu ou de l’adolescente confrontée au naufrage de sa mère, sans parler de ce final implacable d’autant plus que Lucrecia Martel le déjoue à maintes reprises. Remarquablement mis en image, il s’agit d’une oeuvre atypique qui malgré son climat oppressant dégage une profonde humanité.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)