sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Spy Game de Tony Scott
Avec : Robert Redford, Brad Pitt, Catherine McCormack, Stephen Dillane, Larry Bryggman
Tom Bishop, un agent de la C.I.A. se fait capturer en mission par les autorités chinoises. Il sera exécuté sous vingt quatre heures. A Washington, Nathan Muir, un autre agent, le recruteur de Bishop, tente de convaincre ses supérieurs hiérarchiques d’aider à la libération du captif. Mais ces derniers éprouvent des réticences pour cette opération qui pourrait entraîner l’annulation d’importants accords commerciaux. En désespoir de cause, Muir entreprend alors de raconter comment il a connu Bishop, son recrutement et certaines missions qu’il furent amenés à mener ensemble. Mais le vieil espion a peut être autre chose en tête…

Il s’agit d’un film que l’on croirait sortir d’un autre âge, surtout à la lumière des évènements du 11 septembre. Dans Spy Game , Tony Scott envisage l’espionnage sous un angle psychologique du plus bel effet avec un Robert Redford brillant grâce à un jeu subtil tout en nuances. Tous les personnages restent ambigus de par leur passé ou par les choix, parfois cornéliens qu’ils sont amenés à effectuer. Surtout le film ne se complaît pas dans le patriotisme bête et méchant et distille un scénario astucieux, un puzzle complexe ordonnancé par le personnage incarné par Robert Redford.

Sur la forme, Tony Scott reste égal à lui même. Pas d’effets spéciaux étourdissants, d’explosions retentissantes et de ralentis en nombre excessif, Spy Game constitue l’anti-Sworddfish par excellence. Et c’est donc sans risques que le spectateur peut se laisser entraîné par ces troublants jeux d’espions.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)