sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Le Voyeur (reprise) de Mickael Powell
Avec : Carl Boehm, Anna Massey, Moira Shearer
Dans le cadre de la manifestation Folles Sixties / rencontre cinéma français et britannique, le cinéma Le Melies reprend ce classique de Mickael Powell.

Mark Lewis est un jeune caméraman qui ne peut se passer de son objet de travail. Cobaye de son père qui se livrait sur lui à des expériences filmées sur la peur, il est devenu un horrible tueur en série, sa caméra lui servant d’arme de mort redoutable. Le film raconte son amitié avec sa voisine Helen et en parallèle, l’enquête de Scotland Yard pour essayer de le coincer…

Avec ce film, Mickael Powell démontre encore son goût pour les sujets extrêmes (un de ses précédents films, les Chaussons Rouges (1947) racontait comment une ballerine s’épuisait en jouant jusqu’à la mort un célèbre opéra). Ici, il joue délibérément avec le voyeurisme du spectateur, complice malgré lui des atrocités de Mark. Le film atteint des sommets dans la perversion et le sadisme : Carl Boehm, le prince dans la série des Sissi (avec Romy Schneider) joue le terrible assassin dont l’arme est à double tranchant :la caméra tue mais ses victimes voient leur propre mort (à cause d’un miroir).

Mais, le plus incroyable, c’est de voir comment Mickael Powell assimile cinéma et crime. Selon lui, il y a un pervers, un voyeur qui sommeille dans chaque cinéaste : la scène du meurtre de Vivian reste, à cet égard, assez édifiante car la pauvre victime joue devant la caméra un numéro d’audition pour Marc.(c’est sans compter sur les nombreuses références au studios et à l’éléboration des films) Avec ses acteurs excellents, sa mise en scène nerveuse, sa mise en abîme extrême (le film a signé la fin de la carrière de Powell), Le Voyeur s’impose comme un brillant exercice de style subersif qui annonçait avec trente d’avance les Seven ou autres Silence des agneaux.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)