sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Nid de Guêpes de Florent Emilio-Siri
Avec : Samy Naceri, Benoît Maginel, Nadia Farès, Pascal Greggory, Sami Bouajila
Petite précision, le film de Florent Emilio-Siri se déroule dans la région de Strasbourg et non pas en région parisienne comme l’a honteusement écrit un rédacteur des Cahier du cinéma, ce qui en dit long sur l’accueil lamentable qui a été fait au film.

Nid de Guêpes met en scène une bandes de jeunes cambrioleurs qui cherchent à s’emparer d’un stock d’ordinateurs portables. Malheureusement, leur casse est interrompu par l’irruption dans l’entrepôt d’un camion blindé chargé de transporter un gros bonnet de la mafia albanaise. Bientôt encerclés par un grand nombre de terroristes, voleurs et policiers vont devoir coopérer pour sortir vivants de ce guet-apens…

La dialectique du flingue

Pas de discours dans Nid de Guêpes. Ici ce sont les armes et les corps qui parlent. Florent Emilio-Siri démontre de grandes qualités de mise en scène, peut être au détriment d’une histoire plus fouillée. Dès que le décor est planté, la tension ne descend plus et la fureur happe les personnages comme le spectateur.

Nid de guêpes ressemble à s’y méprendre à des films de John Carpenter comme Assault ou Ghosts of Mars, l’évocation de la paranoïa des personnages en moins. Comme dans le dernier film du maître, le réalisateur abolit les frontières entre bien et mal, truands et flics... Même si la copie n’est pas aussi puissante que l’original, elle dégage néanmoins une énergie et un savoir faire rarement observée dans le cinéma de genre hexagonal.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)